citizendocSantéTout savoir sur les smart drugs ou nootropiques

Tout savoir sur les smart drugs ou nootropiques

Si vous pensez que le dopage appartient uniquement au monde du sport, vous avez tort. Aussi connu sous le nom de « stimulant cérébral », le nootrope est devenu viral ces derniers temps aux États-Unis. Étudiants, professionnels et chercheurs semblent se ruer vers ce moyen pour maximiser leur capacité cognitive. Pour ceux qui ignorent encore son existence, il s’agit de tout élément psychoactif destiné à booster le cerveau.

Mais l’utilisation du nootrope n’est pas récente. Depuis longtemps, la médecine chinoise reconnaît le pouvoir nootropique de certaines plantes médicinales. Plus tard, les scientifiques ont réussi à en extraire les principes actifs. Il n’est pas étonnant si la consommation prend de l’ampleur dans nos quotidiens.

Nootropique : qu’est-ce que c’est ?

Le terme « nootrope » dérive de deux mots grecs : « noos » (esprit) et « tropos » (orientation). Si l’on explique l’ensemble d’une manière brute, c’est un produit qui met de l’ordre dans le processus psychologique. En quelque sorte, il ordonne le cerveau à œuvrer intelligemment.

Bien que le mot semble complexe, la signification de « nootropique » n’a rien de difficile. Il désigne tout médicament, complément alimentaire, herbe ou molécule pouvant améliorer le fonctionnement cérébral.

Souvent retrouvé sous la forme pharmaceutique, les smart drugs sont presque une habitude pour les gens actifs. D’autant plus que le produit s’achète en libre-service, sans prescription médicale.

Comment fonctionnent les drogues intelligentes ?

Pour comprendre la cinétique des nootropiques, il faut revenir au mécanisme normal du cerveau. D’abord, il faut savoir que le système nerveux est composé de plusieurs neurones. L’organe ressemble à une pelote de câbles interconnectés, un lieu de circulation de plusieurs informations. Ces dernières passent d’une cellule nerveuse à une autre grâce à des molécules appelées « neurotransmetteurs ».

En principe, ce sont ces éléments chimiques qui orchestrent le cerveau. Ils dirigent nos fonctions supérieures : nos humeurs, nos comportements, notre manière de penser… Par exemple, la dopamine procure la joie de la réussite, le sentiment de satisfaction et la motivation.

Mais le cerveau étant constamment soumis au stress, la sécrétion de ces neurotransmetteurs est parfois déficitaire. Le nootropique intervient justement pour régler ce manque et par conséquent, harmonise le processus cérébral.

Par ailleurs, les smart drugs améliorent la circulation sanguine au niveau du cerveau. Cette action est bénéfique pour l’oxygénation des méninges, mais également pour le processus de réparation des fibres neuronales.

consulter :   Un savon exfoliant, c'est quoi ?

Dans quels cas utiliser des nootropes ?

En réalité, les drogues intelligentes sont conçues pour traiter les dysfonctionnements psychologiques. Le médecin les prescrit d’habitude pour prévenir et corriger le trouble de l’attention (TDAH), l’hyperactivité, le trouble du sommeil, etc.

consulter :   Comment ne plus avoir le nez bouché

Mais les étudiants, les salariés et même les indépendants subissent des pressions au quotidien. Le dopage devient systématique pour ces individus, raison pour laquelle le nootrope est vulgarisé. Pour diminuer le risque de dépendance psychique, il est toutefois recommandé de limiter son utilisation.

Préparation à l’examen

Pour mettre toutes les chances de son côté pendant les épreuves, il est conseillé de booster son cerveau. C’est pourquoi les parents donnent souvent du chocolat à leurs enfants lors des jours de test. Tout comme les muscles, les méninges ont besoin d’aide pour arriver à leur capacité maximale.

Quête d’une meilleure productivité

Il se peut que votre cerveau ne suive plus le nombre de projets que vous traitez. Pour l’aider à tenir ses gardes jusqu’à l’accomplissement de toutes les tâches, vous pouvez le stimuler avec des nootropes. Cela évitera ainsi le risque de surmenage.

Récupération après une période de fatigue

Si vous avez vécu une semaine très agitée, il est recommandé de prendre des smart drugs pour vous relaxer. En effet, le cerveau a aussi besoin de repos après avoir été fortement sollicité, pour qu’il garde son bon fonctionnement.

Quels sont les avantages des smart drugs ?

Une concentration améliorée

Si les Américains se dopent avec les smart drugs, c’est sans doute pour augmenter la faculté de concentration. Depuis l’essor de la technologie, notre cerveau est soumis à des milliards d’informations qu’il est difficile de rester focus sur un sujet. Mais certaines drogues intelligentes aident à centraliser l’attention sur les choses importantes.

Une gestion harmonieuse

Comme ces médicaments ont aussi la capacité de stimuler la logique, ils assurent la bonne gestion des tâches. Être concentré ne suffit pas pour rehausser la productivité. Pour aboutir à son rendement maximal, le travail doit se réaliser d’une façon raisonnée. Effectivement, les nootropes interviennent pour que le cerveau trouve le chemin le plus court et le moyen le plus efficace quant à l’exécution d’un projet. Ce n’est pas pour rien qu’ils se nomment « médicament qui rend intelligent » !

Un bien-être avéré

La psychologie reflète le bien-être du cerveau. C’est pour cela qu’il faut prendre soin de son mental pour rester bien dans sa peau. Le nootropique agit justement à cet effet. Contrairement aux toxiques procurant du plaisir et de l’euphorie, il stimule la motivation et la résilience au travail. Il produit aussi de la satisfaction quant aux accomplissements quotidiens et apprend le goût de la réussite.

consulter :   Rhinoplastie : a partir de quel âge peut-on se faire refaire le nez ?

Un sommeil paisible

Les insomniaques le savent : il n’y a rien de pire que de ne pas fermer l’œil de la nuit. Pour que l’organisme puisse renouveler ses cellules, il nécessite un sommeil de qualité. Certains nootropes ont une propriété relaxante sur le cerveau. Une fois que celui-ci se repose, les muscles se relâchent instantanément, favorisant le processus de regain d’énergie. Fini les réveils nocturnes et les fatigues matinales !

consulter :   Quoi faire quand la cigarette électronique fait mal à la gorge ? Nos solutions

Une mémoire infaillible

Pour préparer une mémoire sans faille, les smart drugs stimulent la production et les flux de neurotransmetteurs spécifiques : les acétylcholines. Ils accentuent le processus de stock des informations au sein du cerveau. Mais ils favorisent aussi celui du rappel lorsque ces dernières seront demandées ultérieurement.

Une neuroprotection

Sachant qu’on perd des milliers de neurones par jour, le dopage aux nootropes retrouve tout son intérêt. En fait, ces substances aident les cellules nerveuses à garder leur intégrité, limitant ainsi leur dégénérescence. Aussi, comme elles améliorent la circulation et l’oxygénation cérébrale, leur utilisation prévient la survenue des accidents vasculaires cérébraux.

Quels sont les dangers du médicament nootropique ?

En principe, l’usage des nootropiques est sans danger, même si on le considère comme une automédication. Comme tous les médicaments en vente libre, ils causent rarement des effets secondaires. Pourtant, leur association avec d’autres produits pharmaceutiques peut s’avérer fatale.

Si vous suivez un traitement quelconque, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien avant d’en acheter. En cas de grossesse ou d’allaitement, il vaut toujours mieux ne pas entamer la pratique de dopage. Évidemment, si vous êtes allergique à un des composants du médicament, celui-ci vous sera formellement interdit.

Quels nootropes choisir pour booster son cerveau ?

Pour avoir de la sûreté sur l’authenticité et l’efficacité des smart drugs, il est vivement recommandé de s’en procurer en pharmacie. En voici quelques types qui pourraient correspondre à vos besoins :

  • Psychostimulants : pour lutter contre l’hypersomnie et accroître le niveau de motivation
  • Adaptogènes : pour un organisme plus résistant aux stress
  • Précurseurs : pour compenser un déficit en neurotransmetteurs (5-HTP, L-Dopa, Glutamine, etc.)
  • Cholinergiques : pour le système de mémorisation

Le Modafinil (Modiodal) est pourtant le médicament nootropique le plus connu. Traitement du trouble de la vigilance et de la narcolepsie, il est fameux pour sa capacité à entraîner le cerveau à être plus actif.